Artémis

Parfois présentée par certaines traditions comme fille de Déméter, Atémis est plus souvent connue comme fille de Zeus et de Léto.   

Cette déesse grecque faisant partie des douze Olympiens, est la déesse de la chasse, de la chasteté, des nouveaux nés, du chant, de la lune et de la nature sauvage.  

Elle est patronne des animaux sauvages, les poursuit et les chasse régulièrement. Elle est une déesse protectrice des Amazones, des jeunes enfants, des jeunes animaux et de la ville de Massalia (Marseille actuellement).  

Tout au long de son existence, Artémis vit dans les champs, dans les montagnes, dans les bois et près des sources et des rivières.  

La déesse de la chasse est principalement représentée d’une très grande taille, un croissant de lune orne son front et elle a les cheveux généralement attachés en chignon.  

Elle est souvent représentée avec un chien, un taureau, une biche ou une tortue.  Sur les représentations, symbolisant son rôle de chasseresse, on peut souvent apercevoir un arc, des flèches, une torche ou encore un carquois.  Elle a aussi un arbre attribué, qui est l’Épicéa. Artémis est identifiée par les Romains comme la déesse Diane. 

Artémis a la capacité de provoquer les épidémies mais sait aussi guérir la population de celles-ci. Très farouche, elle est souvent associée aux morts subites de diverses personnes et du mal qui emporte les femmes enceintes.  

Quelques heures après la naissance d’Artémis, nait Apollon, le dieu de la musique et de la beauté masculine.  Ces deux dieux sont jumeaux et partagent de nombreux points communs. Artémis est l’équivalent de son frère au féminin.  Cette déesse est souvent associé à la lune, symbole opposé à celui de son jumeau, qui est quant à lui symbolisé par le soleil.  

A la naissance, voyant sa mère souffrir pour l’accouchement de son frère jumeau, elle demande la virginité éternelle à son père. Son statut de déesse des nouveaux nés lui est donc attribué à ce moment-là. 

A l’âge de trois ans, son père lui propose de lui faire quelques cadeaux qu’elle peut choisir. Elle en formule six différents : premièrement, elle demande la permission de ne jamais se marier, deuxièmement, d’avoir autant de surnoms que son frère (elle obtient par exemple les noms : Agrotera, Ennodia, Kourothrophos, Delia, Potnia Théron, Locheia ), ensuite, d’avoir des flèches, par après, un arc et une tunique de chasse en permanence, enfin, d’avoir soixante nymphes pour s’occuper de ses chiens de chasse et pour finir, d’avoir toutes les montagnes pour zone de vie. Zeus lui a donc offert ces six différents cadeaux ainsi que trente villes et il l’a nommée gardienne des routes et des ports du monde entier. 

Grâce à son influence dans le monde grec, Artémis est impliquée dans de nombreux mythes.   

Selon un certain mythe, Acéton, fils de Aristée et d’Autonoé fut élevé par le centaure Chiron, qui le fit devenir un excellent chasseur accompagné de nombreux chiens de chasse.   

Un jour, Acéton surprit Artémis qui se baignait sur le mont Cithéron. Très en colère par le fait d’être découverte, celle-ci transforma Acéton en cerf pour se venger.  Il se fit par la suite dévorer par ses chiens de chasse, devenus fous à cause de la déesse et ne le reconnaissant pas.  

Dans la légende, Artémis est aussi associée à la mort d’Orion.  Un jour, la déesse proposa à Orion, un chasseur hors pair, d’aller chasser en sa compagnie.  Par peur qu’Artémis ne fréquente cet homme violent, Apollon, son frère jumeau, décida de le tuer en lui envoyant un scorpion géant.  Orion, décidé à y échapper, se jeta dans la mer.  Apollon parvient finalement à faire tuer Orion par Artémis car celle-ci ne le reconnut pas.  Quand la déesse de la chasse s’aperçut qu’elle avait tué le chasseur, elle alla le chercher dans la mer.  

Parmi les étoiles, elle a placé l’image d’Orion  proche de ses chiens de chasse (Sirius et Procyon).  La constellation du scorpion est quant à elle placée à l’opposé, pour qu’Orion et le scorpion ne cesse de se poursuivre, sans jamais se rattraper.  

Nous parlerons dans un prochain article d’Apollon, le frère jumeau d’Aphrodite…  

Mais c’est une autre histoire !!!  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :